Décrites par Christophe Colomb, qui les auraient aperçues lors de son débarquement à Capesterre-Belle-Eau en 1493, comme « une très grande source qui répandait l’eau de tous côtés de la montagne », les chutes du Carbet époustouflent toujours autant les visiteurs par leur beauté et la majesté du décor qui les entoure. Parmi les plus impressionnantes des Petites Antilles, ces trois chutes, qui se déploient au cœur de la forêt tropicale du Parc National de la Guadeloupe, offrent aux amoureux de la nature un spectacle des plus grandioses !

Les chutes du Carbet

Dotée de deux paliers, la première chute, d’une hauteur de 115 mètres, nécessite environ 1h30 de marche depuis l’aire d’accueil pour y accéder. La troisième, haute de 20 mètres, s’achève par un superbe bassin circulaire. L’approche de cette chute est cependant interdite en raison des fréquents éboulements qui s’y déroulent. La plus célèbre et la plus facile d’accès est la deuxième chute du Carbet, d’une hauteur de 110 mètres, que l’on atteint en une vingtaine de minutes de marche, après avoir emprunté un agréable parcours balisé traversant la luxuriante forêt tropicale. Pour des raisons de sécurité, il est cependant interdit d’aller jusqu’au pied de la chute. Cette magnifique cascade peut néanmoins être admirée depuis un belvédère aménagé situé non loin de là.

Les chutes du Carbet

Facile d’accès et sans difficultés, en dehors de quelques passages pouvant être un peu glissants, le parcours de découverte du Grand Étang est parfait pour une sortie nature en famille. Situé aux abords de la route des chutes, ce circuit pédestre qui longe le Grand Étang s’effectue en 1h30 environ et se prête à merveille à l’observation ornithologique…